Wicklow Mountains Blog

Visiter les Wicklow Mountains, c’est ressentir la puissance des terres du Nord à travers des paysages magnétiques et mystérieux au creux des montagnes, des cascades et des lacs, le tout à l’épreuve du vent. C’est le pays des arc-en-ciels. C’est aussi commander une Guiness dans un pub en mangeant du bout des doigts un fish and chips… Bref, visiter les Wicklow Mountains, c’est la vie !

Situé en Irlande, à une heure à peine de Dublin, dans le Comté de Wicklow, le Wicklow Mountains National Park est accessible facilement et pourtant très dépaysant. Visez un peu sur la carte :

 

 

Nous atterrissons à l’aéroport de Dublin à 23h35 heure française, 22h35 heure irlandaise. Nous récupérons notre Clio rouge, qui sera notre compagnonne de route pour les 3 jours à venir.

En Irlande tout est inversé pour la conduite, on roule à gauche, le volant est à droite, les vitesses se passent à gauche et la passagère siège donc à gauche du conducteur ! Si cela nous amuse au début, on se rend compte que les habitudes ont la vie dure… Mon Viking s’insérant sur la voie de droite plusieurs fois (les automatismes), je scande à chaque changement de direction : tourne à gauche gauche (ce qui veut dire, tourne à gauche sur la voie de gauche), ou tourne à droite gauche, ou rond point 3ème à gauche gauche. Il y eut aussi les « reste à gauche mais un peu moins à gauche », qui voulaient dire : « je sais que ça te fait bizarre de voir les voitures te raser à droite en face mais là je suis presque dans le fossé ou sur le trottoir ». N’ayant pas encore passé le permis, j’essaie de me rendre utile en aidant le Viking du mieux que je peux. Mais qui sait qui conduira pour les prochains voyages, je vais vous faire une confidence, je suis en train de m’entraîner pour passer le code de la croupe…

Nous passons 4 fois dans la même rue dans tous les sens possibles (parfois les bons, parfois pas trop… Ou parfois même sur les trottoirs) avant de trouver notre premier logement (pour ma défense c’est un problème de géolocalisation d’épingle google, je n’y suis pour rien). Nous sommes bien accueillis, le lieu est chaleureux, nous passons une bonne nuit et avons droit à un petit déjeuner copieux avec des confitures maison le lendemain matin.

 

Illustration feuille

Malahide

 

Malahide mer nuages

 


Samedi matin, notre première journée nous tend les bras : avant de mettre le cap vers Wicklow Mountains, sur les conseils de notre hôte, nous commençons par un petit détour pour aller voir la mer au bout de sa rue, à gauche gauche, puis à droite gauche. Il fait frais, le vent nous fouette le visage, il fait mi beau mi moche, c’est parfait. La mer est assez bleue, le mélange entre les herbes folles toutes vertes et la mer est délicieux ! 

 

Malahide Irlande mer herbe nuages

 

Malahide Irlande herbes mer

 

3 jours dans les Wicklow Mountains

Nous voici ensuite sur la route vers Wicklow mountains, nous quittons l’autoroute et nous retrouvons sur des toutes petites routes de campagne, nous sommes en pleine nature et les paysages commencent à nous éblouir. Nous entrons dans une forêt aux arbres orangées, rouges, jaunes… les couleurs automnales sont soublaïmes !!!!

 

Wicklow Mountains route automne arbres

 

Wicklow Mountains chemin arbres nuages

 

Sally Gap

 

Sally Gap cascade mousse Irlande Wicklow Mountains

 

Nous débouchons sur des paysages tous plus dingues les uns que les autres…. Des sapins, des ruisseaux qui traversent des collines, des ponts, et les nuages qui s’invitent à la fête et viennent faire des bisous aux montagnes et aux arbres. L’émotion est au rendez-vous. On pourrait se dire que je voyage beaucoup, et que la Lykorne en attend de plus en plus d’une escapade à l’étranger. Et pourtant, ce sont encore les paysages les plus simples qui arrivent à me retourner. Lorsqu’ils m’offrent un spectacle auquel je ne m’étais pas préparée. Nous multiplions les arrêts photos, même s’il est parfois difficile de trouver de quoi s’arrêter sur les routes étroites des Wicklow Mountains.

 

Sally Gap herbes détail

 

Sally Gap arbre mousse herbes

 

Wicklow Mountains ruisseau nuages

 

Lac Lough Tay, trésor des Wicklow Mountains

 

Lough Tay lac montagnes automne Wicklow Mountains

 

Nous traversons Sally Gap, et nous arrêtons ensuite près du lac Lough Tay (d’oreiller ?). Attention paysage grandiose en vue. Il a d’ailleurs servi de décor pour de nombreux films et de nombreuses séries (Viking entre autres ^^, c’est la famille). Je vous fais la version audio avant de balancer les photos : imaginez-vous une météo très capricieuse, un vent à dékorner les Lykornes, donc des nuages qui passent à toute allure. Sous ces nuages, un lac qui ondule à la mesure du vent ! En Suède, la mer était aussi lisse qu’un lac, et en Irlande, les lacs sont déchaînés comme en mer. Allez comprendre !

Nous sommes seuls au monde, jusqu’à ce qu’une famille arrive, le monsieur crie sur sa femme et ses enfants à tue tête en sortant de la voiture, puis il avance seul et leur braille de venir voir j’ai l’impression, puis leur gueule dessus quand ils arrivent. Ils rebroussent tous chemin dans un vacarme ébouriffant, puis repartent comme ils sont venus, aussi vite que les nuages noirs qui traversent le ciel (en une grosse rafale de vent). Bref je reprends donc ma description. JE VOUS DISAIS (je parle fort, il y a vraiment beaucoup de vent justement), le lac est sombre, presque noir, il bouillonne au milieu des sapins, des montagnes et des herbes aux teintes automnales ! Quelques rayons font irruptions et baignent tout le décor des Wicklow Mountains dans une lumière nimbée d’or ! C’est magique !!!

 

Lough Tay Wicklow Mountains lac vent nuages herbes automne

 

Lac Lough Tay Wicklow montagnes

 

Lac Lough Tay sapins montagnes Wicklow Mountains

 

Lough Tay paysage vue montagnes

 

Lough Tay route sapins herbe nuages Wicklow Mountains

 

Wicklow Mountains Lac Lough Tay rayons soleil

 

Il fait très frais, nous repartons nous mettre au chaud dans la voiture à la recherche d’un autre point de vue sur lac. il se met à pleuvoir des cordes, nous attendons un peu. À la première éclaircie (ou du moins arrêt de la pluie), nous sortons et montons sur un promontoire pour observer la vue ! Le vent nous arrive en grosses grosses rafales et nous empêche d’avancer jusqu’au bout des falaises pour profiter de la vue. Je lutte de toutes mes forces pour me hisser en haut, je me penche presqu’à l’horizontale pour contrer la pression du vent. c’est drôle ! Je n’arrive pas à faire la moindre photo nette, la pluie revient, je bouge trop. Je capitule devant mère Météo, je n’ai pas le poids requis pour l’affronter. (Note pour le futur : passer le concours de Sumo).
Miracle, j’obtiens quand meme une photo potable dans le lot.
Nous ne sommes pourtant qu’à une petite heure de route de Dublin, et nous avons l’impression d’être au bout du monde. Je dois vous avouer que j’ai eu un gros coup de coeur pour les belles Wicklow Mountains

 

Lough Tay lac montagnes Wicklow Mountains

 

Lough Tay Wicklow Irlande Wicklow Mountains

 

Roundwood

Il est déjà 15h, le ventre de mon Viking n’a pas encore grogné, et le Viking en question ne s’est pas plaint une seule fois de la faim…. Très inquiète pour son état de santé (bon, euh, en vrai « Lykorne avoir faiiiiim », mais bon j’insiste sur le fait que c’est totalement anormal d’avoir faim avant lui nom d’un Irish Stew), je fais un point carte et trouve un restaurant que j’avais nonchalamment épinglé sur Google nappes. Nous nous retrouvons dans un pub irlandais à Roundwood, une dizaine de clients boivent une bière en discutant et riant alignés au bar.

« ils étaient tranquilles, ils étaient peinards, accoudés au comptoir, un Viking est entré dans le bar…« .

Nous nous attablons derrière le bar, et discutons de nos premières impressions, avec un interrogatoire façon Lykorne (« alors qu’est-ce que tu penses de notre première journée dans les Wicklow Mountains ? Qu’est-ce que tu as préféré ? Tu t’attendais à ce genre de paysages ? T’as vu on a encore de magnifiques couleurs automnales, hein, hein, hein ? On fait un point plan ? Tu me montres tes photos ? Pourquoi tu réponds plus, dis, dis je te fatigue ? »). Le service est très agréable, même si le patron mange tellement de syllables que je comprends un mot sur deux. Technique Lykorne, je souris à tout ce qu’il dit sans exception et hoche la tête de temps en temps.

 

Roundwood restaurant voiture

 


Nous nous rendons compte en sortant qu’avec une heure de décalage horaire, la nuit tombe vite : nous prenons quelques photos à la recherche de scènes du type « moutons aux dernières lueurs du jour », avant de rejoindre notre auberge pour la nuit.

 

Wicklow Mountains moutons

 

Notre logement est à la bonne franquette, euh irlandette, des pièces communes bien décorées pour bouquiner, se poser, discuter, dîner et petit déjeuner, et des chambres assez simples et confortables pour dormir. Quelques chambres en dortoir, d’autres double ou familiales ! Un peu cher pour une auberge de jeunesse mais le cadre et la situation (au milieu des Wicklow Mountains) sont vraiment sympas ! 

Nous nous réveillons avec un début de programme en tête : découverte des cascades de Powerscourt puis balade autour des lacs de Glendalough, ce sera donc une journée sur le thème de l’eau.

 

Cascades de Powerscourt

Après de bonnes victuailles dans le ventre (du boudin, des oeufs, des saucisses, des champis que diable), nous partons en direction de la cascade de Powerscourt, à 20mn de notre auberge (on est sortis de l’auberge). Nous payons 6 euros par personne pour profiter du parc. Il y a plusieurs balades autour de la cascade, c’est assez familial, et une fois encore, avec les couleurs automnales, c’est tellement beau !!

La promenade qui entoure la chute d’eau permet de multiplier les jolis points de vue et de profiter aussi des sapins, des arbres en général (je ne connais pas bien les marques d’arbres…), des ponts, des rochers etc. Un petit crachin irlandais nous humecte le visage au passage, que demander de plus !
Une visite que je vous invite à faire si vous passez dans le coin, ça vaut le détour, la preuve en photos.

 

Powerscourt cascade eau Wicklow Mountains

 

Powerscourt chemin serpente arbres automne Wicklow Mountains

 

Infos pratiques cascade de Powerscourt


L’accès à la cascade est ouvert tous les jours de 10h à 17h.

 

Glendalough

Nous allons ensuite vers Glendalough, le point touristique phare de Wicklow mountains (non il n’y a pas de phare, mais des lacs) ! C’est d’ailleurs là que nous avons trouvé la plus grosse concentration de touristes, et surtout de français.
Ne vous arrêtez pas au parking du Visitor Center si vous souhaitez randonner autour des lacs, continuez jusqu’au parking du parc. Cela vous coûtera 4 euros par voiture et vous aurez un choix considérable de randonnées pour tous les niveaux. D’un côté du parking, vous aurez accès à Upper Lake, de l’autre à Lower Lake et au monastère de Glendalough

 

Lower Lake

Lower Lake était multicolore avec les réflexions des arbres rouges, jaunes et oranges dans l’eau, c’était magique ! Tout autour, les sentiers sont agréables à emprunter, par moments des passerelles permettent de traverser le lac et d’en faire le tour. Le bois des passerelles s’accorde très bien avec le paysage, c’était beau ! 

 

Glendalough Lower Lake Wicklow Mountains arbres lac

 

Lower Lake Glendalough passerelle paysage

 

Lac Lower Glendalough arbres Wicklow Mountains

 

Nous profitons de Lower Lake un bon moment, ne savons plus où donner de la tête entre, les arbres colorés version automne-hiver à l’endroit et à l’envers, le lac, les montagnes au loin…

 

Monastère de Glendalough

Le monastère de Glendalough a été fondé au VIème siècle par le prêtre Saint Kevin, un prêtre ermite. Rejoint par de nombreux disciples au fil du temps, Glendalough s’étendit avec la construction d’églises, d’habitations… Le site fut détruit par les Anglais en 1938.

Aujourd’hui, vous y découvrirez le monastère, une cathédrale en ruines, une tour ronde de 33 m de haut et un cimetière au milieu des arbres et des montagnes. La vue est superbe !

 

Glendalough monastère cimetière

 

Glendalough détail Wicklow Mountains

 

Glendalough cathédrale ruines

 

Wicklow Mountains vue montagne

 

Glendalough tour ronde

 

Infos pratiques


Le site se visite tous les jours de 9h à 17h de mi-octobre à mi-mars et tous les jours de 9h00 à 18h00 le reste de l’année.

 

Upper Lake, même pas Upper… Euh peur

Nous ne nous arrêtons pas là et partons à la découverte de Upper Lake, le plus rondouillard des deux (il y en a un qui a mangé plus de fish ans chips j’vous le dis) ! Joyau sombre tel une obsidienne (oui je suis allée voir sur Google, en vrai je ne connais pas bien les noms de pierres), il est bordé d’arbres ultra colorés. Le contraste est saisissant, ça donne une atmosphère très mélancolique et romantique à la scène, pour un peu, nous sortions les mouchoirs… Ah oui, les Kornédies romantiques et moi, si vous saviez.

 

Glendalough Upper Lake Wicklow Mountains

 

Upper Lake oiseau détail

 

Upper Lake Glendalough cascade lac montagnes automne Wicklow Mountains

 

Une cascade ravitaille le lac, des canards sont posés dessus (pas mal la déco d’Upper Lake, je valide), il y a plein de chemins de randonnées ! Arrêt sur image, ce sont les paysages qui invitent à la déconnexion, au calme, à la réflexion ! Enfin pas de grandes réflexions sur la vie non plus hein, ce sont d’ailleurs plutôt celles de mon Viking que j’entends jusqu’alors sur le nombre de photos que je prends du lieu.

Nous avons d’ailleurs créé une échelle de calcul d’appréciation d’un site selon le nombre de photos prises par la Lykorne. Vous ne la connaissez pas ?

Entre 5 et 10 photos : sympa mais aussi bien d’en profiter avec les yeux. Ou alors plus de batterie…

Entre 10 et 50 photos : pas mal pas mal, paysage plutôt apprécié !!

Entre 50 et 100 photos : paysage fortement émotionnant (comment ça ne se dit pas ?)

Plus de 100 photos (et pouvant aller jusqu’à 500) : une Lykorne est priée de retrouver son Viking qui l’attend depuis 3 heures à l’accueil… En principe ça devient nerveux, j’appuie sur le déclencheur en pagaille, il vaut mieux s’éloigner, ce n’est pas beau à voir.

Bref, après 200 photos des lacs Upper et Lower, mon robuste Viking me pousse vers la sortie : c’est de toutes façons bientôt l’heure de la fermeture, je ne vois presque plus mes sabots dans la pénombre qui nous enveloppe progressivement. Il m’offre un thé chaud, c’est parfait après la balade que nous venons de faire.

Pour info


La boucle qui permet de faire le tour de Lower et Upper Lake en passant par le monastère de Glendalough fait 4,2 km. La balade est facile !

Pour clore cette belle journée, nous allons dîner dans un pub de Roundwound (les bois ronds ?), Ce sera Risotto pour moi (je sais, j’ai pris le plat le moins irlandais de la carte, mais un risotto aux truffes, je ne peux pas résister…).

 

Lough Bray

Notre dernière journée Irlandaise est déjà là, on a beau fermer la porte et ne pas laisser la fin du voyage s’immiscer, elle s’engouffre et gagne même du terrain.

Au départ, nous avions prévu d’aller à Dublin pour notre dernière journée. Changement de cape (superlykorne), nous n’avons pas réellement envie de revenir à la civilisation de suite : en grandissant (non je ne vieillis pas, je grandis), je deviens moins Lykorne des villes que Lykorne des champs… Aujourd’hui, au programme, pour votre.. Euh notre plus grand plaisir, ce sera découverte de Howth, avec un port sympa et des falaises vue sur mer de toute beauté.

Sur la route, nous faisons un dernier arrêt dans les Wicklow Mountains pour voir le Lough Bray Lower lake. Même leurs noms de lacs ils ont trop la classe !

 

Lough Bray doré lac herbes lumière Wicklow Mountains

 

Ensuite, nous remontons vers Dublin, et rejoignons Howth pour faire une randonnée sur les falaises.

 

Howth, entre falaises et arc-en-ciels

Après des vues sur eau douce, ça fait aussi du bien de sentir l’air iodé ! Le temps est beau, et les paysages sont superbes…

 

Howth falaises mer soleil

 

Howth falaises fleurs détail

 

Nous admirons les reliefs escarpés quand mon Viking s’arrête soudainement, scrute l’horizon et me dit : « je crois que je vois des dauphins »… Surmotivée à l’idée de voir la même chose que lui, je me concentre très fort malgré ma myopie tardive, je plisse les yeux et détaille la mer… Peu à peu je devine des dos fins qui sortent et rentrent dans l’eau, c’est de la pure fooooooliiiiiie…. Il y en a plein !!!!! Autant vous dire que le rythme de marche s’est considérablement affaibli à partir de ce moment là, j’ai marché en crabe ou en moonwalk pour guetter les dauphins qui pointaient le bout de leur museau !

Et là Cerise sur le bateau, nous arrivons sur une falaise avec une vue magnifique sur un phare. Un moment magique !!!!!!

 

Howth falaises mer phare lumière dorée

 

Howth phare

 

Mais à ce moment là, je ne me doute pas que la journée me réserve encore bien des surprises… Et je ne parle pas que des salades de pâtes que nous mangeons dans la voiture le midi (mince est-ce que je ne me transformerais pas un peu en Viking…).

Repus, nous redescendons vers le village de Howth pour nous promener sur le port. À peine sortis, il commence à pleuvioter, puis pleuvoir franchement : mais cela n’empêche tout de même pas le soleil de s’inviter quand même (quel sans gêne)… Vous connaissez la formule magique : soleil + pluie = arc-en-ciel bien sûr ! Ma deuxième passion après les aurores boréales. Normal pour une Lykorne me direz-vous ! Et pour être honnête, j’ai rarement vu des arc en ciel de cette qualité (croyez mon expertise en la matière) !!!

J’ai même réussi à répondre à plusieurs questions :

1- Peut-on voir le pied des arc-en-ciels ? Et bien oui, on voyait nettement le pied (je savais où était le trésor donc, mais comme c’était au beau milieu de la mer, je l’ai laissé). Et surtout on l’a vu se découper devant le décor, on a toujours l’impression qu’il est derrière les paysages tout au fond, et ben non, il peut passer devant un bout de paysage ! Dingue non ?

2- Peut-on voir un arc-en-ciel en entier ? C’est aussi un grand oui, c’est fouuuuu !!!

3- Peut-il apparaître, disparaître et réapparaître dans la foulée ailleurs, presque d’un coup d’un seul ? Et bien j’ai également testé pour vous, et la réponse est toujours et encore oui !

Du coup, sur l’échelle d’appréciation du phénomène, j’ai ramené 200 photos, mais j’ai fini par profiter avec mes yeux. Bah oui je suis tombée en rade de batterie…

Bref, le spectacle était fou, il ne manquait plus que les paillettes.

 

Howth port

 

Howth arc-en-ciel ponton mer

 

Howth port arc-en-ciel mer

 

Nous n’avons passé que 3 jours au mois de Novembre en Irlande dans les Wicklow Mountains, et pourtant nous avons l’impression d’avoir eu le temps de bien profiter des paysages, de faire une bonne coupure. Les paysages enchanteurs sous les couleurs automnales étaient propices à la déconnexion et à la décontraction.

 

Les routes des Wicklow Mountains à ne pas manquer


La Military Road (R115)

Elle traverse les Wicklow Mountains du Nord au Sud en passant par Glencree, le Sally Gap, la cascade de Glenmacnass et jusqu’à Glendalough.

 

Wicklow Mountains route sapins nuages

 

Route nuages automne

 

La R759

Elle passe d’Est en Ouest de Roundwood à Kippure en traversant la Military Road au niveau de Sally Gap et en longeant le magnifique lac lough Tay.

 

Wicklow Mountains route chemin arbre nuages

 

route sapins herbe

 

Wicklow Mountains route

 

Wicklow Mountains route sapins ciel bleu automne

 

Le Wicklow Gap (R756)

Elle traverse également les Wicklow Mountains d’Est en Ouest de Laragh à Hollywood en passant par Glendalough entre autres.

 

route nuages Wicklow Mountains

 

Wicklow Mountains route

 

Où manger dans les Wicklow Mountains


Byrne & Woods Bar & Restaurant
Pub très chaleureux, nourriture de qualité, il y a du choix pour dîner, je recommande cette adresse que nous avons beaucoup appréciée !

Kavanagh’s Vartry House
Pub irlandais sans prétention, accueil très agréables. Nous avons testé le combo poulet pané onion rings, frites salade et Guinness, c’était pas mal du tout !

 

Où dormir dans les Wicklow Mountains


Lus Mor
Auberge avec des chambres privées ou en dortoir, des pièces communes très agréables pour se reposer, bouquiner, boire une boisson chaude ou dîner. Le dîner est fait par les hôtes, un menu unique irlandais, nous avons eu un Irish Stew très copieux ! Le petit déjeuner est salé et sucré et très bon également. C’est situé au milieu des Wicklow Mountains, très pratique pour y passer quelques jours !

 

Où dormir près de Dublin


Almanii B&B
Une hôte prévenante, une chambre très confortable, à proximité de l’aéroport de Berlin, très sympa !

San Juan B&B
Une maison d’hôte bien décorée, un accueil chaleureux, un bon petit déjeuner, c’était très bien. A proximité de l’aéroport également.

 

Où manger près de Dublin


The Comet

Un pub irlandais animé très sympa, le fish and chips était savoureux !

 

Irlande : infos pratiques pour aller dans les Wicklow Mountains

Vol

Environ 1h30 pour rallier Dublin qui est à 784 km de Paris. Il y a 20 km entre l’aéroport de Dublin et le centre-ville (30 mn en taxi et en bus)

Sécurité

À Dublin et dans les grandes villes, ne laissez pas d’objets de valeur en vue dans la voiture (comme dans toutes les capitales du monde !).

Langue

Les langues officielles sont l’anglais et le gaélique. Seulement 5% de la population irlandaise parle le gaélique de façon fréquente. On retrouve le gaélique sur les panneaux de circulation et dans les noms de certaines rues.

Formalités et visa

Un passeport ou une carte d’identité nationale en cours de validité suffisent pour les ressortissants français.

Monnaie

La monnaie est l’euro.

Circulation

La conduite se fait à gauche. Attention, l’Irlande est en train de passer à la mesure métrique, mais ce n’est pas encore le cas partout.

Electricité

220 V. Prises électriques à trois fiches de type britannique. Ne faites pas comme moi, pensez à prendre un adaptateur (certains hôtels ont des prises USB cependant).

Pourboires

Vous pouvez laisser 10 % de la note dans les hôtels et restaurants.

Pour plus d’infos avant de préparer votre voyage et vos visites des Wicklow Mountains, le guide d’Irlande m’a bien aidée !

Et si vous voulez plus d’aventures qui sentent les terres du nord, les paysages sauvages et les moutons, il y a mon récit sur les Iles Féroé par ici !