La Slovénie en hiver, un subtile mélange de forêts et de lacs, de montagnes, de gorges d’un vert émeraude, de châteaux perchés ou d’une île flottant au milieu d’un lac avec une église… Des barques, des panoramas dans des nuances de couleurs fabuleuses, et surtout dans certains coins, de la neige ! Des lumières magnifiques avec une brume vaporeuse s’accrochant aux arbres et faisant disparaître un lac… Des habitants d’une gentillesse sans commune mesure… Des bons petits plats… Vous l’aurez compris, j’ai fondu à la découverte de ce joli pays.

Nous sommes partis fêter le nouvel an avec des amis, nous avons pu partir 3 jours seulement ; mais de quoi avoir un merveilleux aperçu de la Slovénie en hiver et nous donner envie d’y retourner plus longuement. Je vais donc vous parler du lac de Bled, visage mythique du pays que vous avez tous vu 12000 fois en photos, et je ne dérogerai pas à la règle de vous en montrer quelques unes… Nous sommes allés nous promener dans la délicieuse ville de Radovljica, qui abrite le musée de l’apiculture et où nous avons festoyé dignement pour le nouvel an… Nous avons perdu la tête en marchant sur les rives du lac de Bohinj, seuls au monde et en chahutant dans la neige. Enfin nous avons découvert the capitale de la Slovénie, Ljubljana….

[hmapsprem id=1]

La Slovénie en quelques mots

Slovenie-hiver

Située entre la Croatie, l’Italie, la Hongrie et l’Autriche, la Slovénie a été le premier pays nommé « destination verte » par l’association néerlandaise Green destination (pour en savoir plus, c’est ici)… Avec plus de 10 000 grottes, des sources thermales, recouverte à 66% de forêts, dont une partie protégée, cette destination offre de multiples possibilités d’activités, épargnée encore aujourd’hui par le tourisme de masse.

 

De la Morvénie à la Slovénie


N’ayons pas peur des mots, c’est dans un état pitoyable que j’ai quitté Paris (ou la Morvénie) en direction de la Slovénie… Une méchante grippe m’a clouée au lit toute la semaine avant le départ, donc petites nuits, grosses cernes, crachage de poumons toutes les 5mn, bref en forme et glamour pour partir, ça fait plaisir… Mais je n’étais pas la seule, mon ours Viking pratiquait le tousser de chameau depuis deux semaines déjà avec des quintes de toux à n’en plus finir, et ma copine Marie arrive à l’aéroport dans le même état que moi… Nous sommes donc loin de la chevauchée magique arc-en-ciel, c’est plutôt la marche zombie en mode vieux microbes et compagnie… Seul le compagnon de Marie tient la forme, mais je crois qu’en nous voyant tous aussi défaits, il a fortement serré les fesses en priant le dieu des virus saisonniers pour passer à travers les graillons du filet… Le vol AF Thyphus est en plus assuré par un tout petit avion majorette, un bombardier 700 ; je ne savais pas qu’ils en faisaient de si petits pour des vols en Europe… Nous partons donc avec Ahhhhhhhhhdria Airlines !

En survolant la Slovénie pourtant, entre deux dolicrânes la magie opère immédiatement ; nous apercevons les sommets des chaînes montagneuses sortant de la brume et aux sommets illuminés par la douce lumière du soleil… Nous voyons les gorges traversant le pays, de somptueuses forêts… Comme c’est beau !

Notre Polo de compétition nous attend sagement dans le terminal de l’aéroport, tout se goupille vraiment à merveille, dans la joie de découvrir cette nouvelle destination tous les 4  !

 

Lac de Bled où l’île flottante et son suprême de chapelle posé dessus

Slovenie-hiver

Polo (oui c’est son petit nom) avale les kilomètres et nous arrivons au lac Bled en seulement 30 mn depuis l’aéroport… tout nous semble définitivement facile depuis Paris, c’est très agréable après la Thaïlande et ses escales et ses trajets interminables de se sentir dépaysés aussi vite sans les inconvénients d’un long voyage…

Le lac de Bled est très photogénique, vous le savez déjà, nous l’avons vu en photos à toute heure de la journée, par tous les temps possibles et imaginables et en toutes saisons…  Mais il y a toujours quelque chose qui m’a fascinée sur chacun des clichés ; ce lieu a une âme. Il peut paraître mystérieux sous la brume comme se révéler sans fard par temps ensoleillé… Et puis cet îlot qui dépasse avec son clocher est irrésistible…

En arrivant à Bled (au Bled selon mon ours Viking), je devine au loin le lac qui commence à se dessiner sous mes yeux, nous sommes sur une jolie route qui encercle bientôt ce lac et découvre ses merveilles… Le lieu est Ma-gni-fique !!!!! Notre hôtel est situé au meilleur endroit, face à notre îlot, vue sur l’église, dans le coin le moins touristique, à l’opposé des complexes hôteliers et du golf… Bonne pioche !!! Des barques voguent ça et là en direction du caillou, il y a des gens mais pas tant que ça non plus, il est facile de se sentir dans un petit havre de paix au milieu d’un tel décor ! Une falaise avec un château en équilibre dessus surplombe le tout et c’est magique….

Slovenie-hiver

Il n’a pas neigé sur le lac depuis 10 ans en décembre…

 

Kèskonafé au lac de Bled ?


  • Nous avons marché autour d’une partie du lac, le tout est faisable en 1h30 mais nous ne l’avons pas fait en entier, mon ours viking avait mal à son pied et notre ami s’était fait mal au tendon la veille de partir… Une joyeuse bande d’estropiés ! Certaines parties sont plus sympas que d’autres, au début du lac en arrivant par la ville de Bled, nous avons la route dans notre dos et il y a quelques hôtels, ce n’est pas le coin le plus agréable, mais en avançant on commence à trouver quelques chemins qui s’éloignent de la route et avoir une jolie vue sur l’île et l’église.
  • Nous avons testé quelques bons restaurants que je vous recommande chaudement plus bas….. Quelques plats typiques slovènes, et d’autres inspirés de leurs voisins italiens, autrichiens, et croates. Les Slovènes mangent souvent une soupe en début de repas. Des choucroutes, des patates, des saucisses, des polentas aux champignons, rizottos, pastas, calamars frits, de la truite… Vous devriez trouver votre bonheur pour des prix tout à fait abordables. Le service a été à chaque fois au top et l’accueil super agréable. Les slovènes sont très chaleureux et très curieux du touriste mais dans le bon sens du terme. Ils sont serviables, aiment bien savoir d’où nous venons, nous disent fièrement quelques mots français, sont souriants… J’ai vraiment aimé l’accueil et la générosité des gens.
  • Nous sommes allés au Spa de l’hôtel golf, j’avoue que ça me faisait rêver en arrivant pour tuer les crobes… La vue sur le lac et le château est magique, surtout de nuit ! Il y a des toboggans, des jacuzzis, des piscines, un sauna, hammam. Pour ceux comme moi qui aiment les bains bouillonnants qui rendent la peau rouge écrevisse et qui en sortent seulement quand leurs pinces…. Euh leurs doigts sont tout fripés : vous ne les trouverez pas assez chauds dans ce SPA, c’est mon petit regret. C’est assez rempli, mais supportable (oui j’avoue j’ai toussé très très fort en arrivant dans les jacuzzis pour faire fuir les touristes : échec…). Sinon, note pour les pudiques, la partie sauna-Hammam se fait sans maillot, avec un drap de bain et le bain bouillonnant de ce secteur (je ne l’ai pas testé donc je ne pourrai pas vous dire s’il était plus chaud que les autres) se pratique nu :  n’étant pas prêts à passer ce cap, nous retournons illico vers la partie piscine : pudeur quand tu nous tiens !
  • Nous avons flambé au Casino, d’autant plus que le maître des lieux a noté que c’était le jour de mon anniversaire et nous a offert une tournée gratuite (sympa !). Et oui, les Lykornes sont éternelles mais fêtent tout de même leurs anniversaires, l’occasion d’engloutir un beau gâteau arc-en-ciel en faisant des paillettes ! Bon par contre, je n’ai pas été en reine, ou en veine, je n’ai rien compris du tout aux machines et j’ai tout perdu. J’ai trouvé les machines vieillottes et le casino assez cheap également (noon, je ne dis pas ça parce-que j’ai perdu)…

Slovenie-hiver

Où dormir

Carmann Guesthouse
Cesta svobode 37, 4260 Bled, Slovénie

I Bon rapport qualité prix, hôte très sympathique, une chambre propre avec une vue imprenable sur le lac ! Nous avons même eu droit à une petite bouteille de champagne et du chocolat pour la nouvelle année !

Où manger

Cesta svobode
37, 4260 Bled Slovénie

I Ambiance chaleureuse et cosy, bon plats, excellents risottos...

Mlino, trgovina in gostinstvo, d.o.o.
Cesta svobode 45 4260 Bled Slovénie

I Pour les petis déjeuners comme pour dîner, très bon accueil, spécialités locales ambiance cantine

Que faire à Bled

Spa
Živa Wellness pools at the Hotel Golf
Cankarjeva 4, 4260 Bled, Slovenia - +386 4 579 17 02
20€ l'entrée par personne, accès piscine, sauna et Hamma pendant 3 heures
www.sava-hotels-resorts.com

Casino
Cesta svobode 15, 4260 Bled, Slovénie
Ouvert 24h/24
www.casino-bled.si

Barque
Certains hôtels proposent un accès grauit à des barques pour aller sur l'île, visiter la petite église. Sinon vous trouverez facilement une location aux bords du lac !

Château de Bled
Grajska cesta, 4260 Bled, Slovénie
Tarif adulte : 11€ / Tarif enfant : 5€
www.blejski-grad.si/en/

 

Slovenie-hiver

Radovljica, ou le hameau rempli de charme et sa vue sur la nature…

Slovenie-hiver

A environ 10mn en voiture, en traversant Bled, puis un mini-golf Jurassic Park avec des dinos qui font sagement dodo sous des couvertures en attendant l’été (je voulais prendre des photos, c’était bizarre…), la ville de Radovljica nous tend les bras. Notre mission et pas des moindres : trouver un restaurant pour le nouvel an, le soir même… Notre hôte avait l’air dubitative quant à la possibilité de trouver quelque chose à la dernière minute, et pour cause : elle avait déjà essayé de chercher un restaurant pour des clients la veille sans succès. Mais c’est mal connaître les warrior que nous sommes. Marie nous a dégoté une adresse du Lonely planet, nous nous dirigeons donc vers Radodelameduzlijica pour savoir s’il reste 4 plaçounettes… La ville est super mignonne, typique et authentique… Pleine de charme ! Le temps est magnifique aujourd’hui, ce qui ne gâche rien. Nous découvrons une jolie ruelle bordée de boutiques, de bars et restaurants au bout de laquelle une petite église jaune se tient fièrement. Nous nous arrêtons d’abord au restaurant, et ô doux miracle, le maître d’hôtel nous garde les toutes dernières places. A l’image des personnes croisées jusqu’ici, ce monsieur est très souriant, nous accueille avec une grande gentillesse et beaucoup de simplicité, c’est tellement agréable. Il griffonne donc nos noms en minuscules entre deux lignes déjà serrées de son cahier. Il nous explique qu’il y aura pour l’occasion un menu unique, avec une farandole de 5 plats… C’est le moment où nos réflexes parisiens nous rappellent à l’ordre ; nous demandons timidement les prix, les moins moites et en déglutissant au ralenti : roulement de tambour… Cela nous coûtera 39 euros par personne ! La goutte sur notre front fait machine arrière, rembobinage activé, les sourires et l’air détendu nous habitent de nouveau ! J’aime quand un plan se déroule sans accrocs !

Je sors ravie, tout semble simple ici, tout roule, tout est comme rôdé, et ça fait du bien !

 

L’apiculture, vue par une nulle


Pour fêter ça, nous continuons la visite de la ville et entrons dans l’école de musique : le bâtiment est très beau, il abrite une exposition de photos sur la Slovénie au rez-de chaussée, des salles de cours de musique et le musée de l’apiculture à l’étage ! Pour seulement 3 euros par personne (ça a bien failli être gratuit pour moi, j’ai réussi à bloquer la machine CB…), nous décidons de nous cultiver un peu et d’aller butiner au musée : j’adoooore le miel, surtout celui de Lavande, je pense que j’étais une abeille avant de me réincarner en Lykorne, alors c’est l’occasion d’en apprendre un peu sur mes ancêtres… Et je dois le dire, malgré ma bonne volonté pour essayer de tout comprendre, je me rends bien compte que j’ai des lacunes. Les abeilles butinent les fleurs, vont ensuite essuyer leurs jolies papattes à la ruche, et là ça fait de très très belles alvéoles mais comment ??? Puis il y a l’abeille Elizabeth II qui semble commander les opérations, mais c’est pareil, il y a quelques zones d’ombres à ce niveau là ! En tout cas, les ruches sont belles, avec des peintures bibliques dessus pour certaines ! Voilà, voilà… Hum… Je ressors donc de la à à peine moins illettrée vous l’aurez compris…

En sortant, nous voyons un petit stand de de vin chaud autour duquel les gens se retrouvent et discutent ; c,’est convivial !

Nous visitons la petite église qui est très belle : il y a une crèche géante à l’intérieur, des guirlandes de Noël et un grand sapin ! C’est rare de voir les églises décorées en France !

En revenant sur nos pas, nous prenons une ruelle sur notre gauche qui nous emmène vers un panorama à couper le souffle. De là, nous avons une vue fabuleuse sur les campagnes slovènes ; la lumière est rasante, il y a de la brume, les couleurs passent par toutes les nuances de vert… Nous restons scotchés là quelque temps. La Slovénie a quelques chose de magique et spectaculaire de par l’authenticité et la beauté simple et sans chichis des paysages. Je suis fan ! Nous ne sommes là que pour 3 jours, mais contrairement à d’autres voyages où je suis branchée en mode Speedy Gonzales, j’ai envie de prendre le temps… C’est ça la Slowvénie 😀 !

Slovenie-hiver

Slovenie-hiver

Où manger à Radovljica ?

Gostilna Lectar
Linhartov trg 2, 4240 Radovljica, Slovénie

I Serveurs très sympathiques, ambiance confortable et chaleureuse, cuisine d'une très bonne qualité pour un prix convenable. Nous avons testé un soir un peu particulier, un soir de nouvel an, donc je ne connais pas la carte habituelle, mais il est bien noté sur trip advisor et conseillé dans le Lonely Planet !

 

Lac de Bohinj, ou le subtile mélange entre brume et neige

Slovenie-hiver

En Polo Simone, nous partons en direction du lac de Bohinj, à 40 mn de Radovljica, et à 25 mn du lac de Bled. J’ai lu dans le guide qu’il était très peu fréquenté par les touristes, ça suffit à mon bonheur !

A peine Bled dépassé, nous commençons à voir de la neige ! Ici c’est la Snowvénie. Mon coeur de Lykorne des neiges bondit dans ma poitrine… Nous serpentons au milieu des forêts et des montagnes, des gorges traversent le paysage ça et là d’un vert éclatant, la neige vient habiller les arbres…Et le soleil illumine le tout ! Nous sommes accueillis d’une bien belle façon !

Je ne vous le cache pas, j’ai eu un énorme coup de korne pour cette balade… Nous montons dans les montagnes, perdons 8 degrés au passage. Nous traversons de tout petits villages enneigés, de beaux chalets, des fermes, nous sommes dans la Slovénie agricole et rurale.

Nous nous perdons au milieu des ruelles et n’arrivons plus à trouver le lac… Pourtant le GPS nous l’indique pas loin, mais impossible de trouver les accès. Le paysage est tellement beau que nous laissons Polo ronronner dans un coin et décidons de terminer à pieds pour profiter de la magie du moment.

Slovenie-hiver

Il fait beau, il y a de la brume par endroits qui vient s’accrocher aux arbres, et de la vapeur s’échappe tout autour du lac ce qui explique pourquoi on ne le voyait pas… Cela donne une ambiance mystérieuse. Des enfants dévalent quelques pentes en luge, un monsieur promène son chien.

Si je devais photographier la ville du bonheur, ce serait celle-là…. Je fais un arrêt sur image, pour figer ce moment et le garder le plus longtemps possible en tête… J’ai laissé un peu de moi à cet endroit. J’y ai vu notre petite cabane triangle en bois, notre chien. Je nous ai vus faire de la luge avec mon viking, des Lykornes de neige. J’entends même en trame sonore « Somewheeeereee ovveeeer the raaaaiiinboooowwww…. » et je nous vois courir dans la neige au ralenti en souriant à toutes dents… Bon ok, j’arrête là !

Le temps de rêvasser, voilà que nous arrivons au lac de Bohinj ; la brume commence à se dissiper et le lieu dépasse même la hauteur de mes espérances ! J’en suis consciente, la lumière qu’on a ce jour là y est probablement pour quelque chose… Tout est empreint de poésie, c’est paisible. Et nous sommes seuls au monde, ces paysages sont juste pour nous ! L’eau est très claire, calme et transparente. Les montagnes qui encerclent le lac sont magnifiques (nous sommes près du Mont Triglav). Nous restons là un moment scotchés tous les quatre, hypnotisés par ce banc, ce lac, ces quelques arbres et les montagnes autour ! Chaque endroit où nous posons les yeux est source d’émerveillement, de joie. Du bonheur pur et simple…

Slovenie-hiver

Slovenie-hiver

Slovenie-hiver

Je sais que je donne souvent l’impression de vouloir fuir les touristes, alors que je suis consciente que quelques lieux très fréquentés valent amplement le détour. Je sais que je suis une touriste. Je ne dénigre rien. J’ai mon lot de coins bondés à Paris, de stress, de ville… J’aime la vie et l’effervescence parisienne ; mais en vacances, j’ai aussi besoin de me ressourcer loin de la cohue, du vacarme, de me retrouver face à la nature dans le calme et la sérénité pour m’imprégner pleinement de l’endroit.. C’est ma façon de me ressourcer !

Alors une satisfaction particulière m’envahit lorsque je découvre ce genre d’atmosphère. A l’heure où nous voyageons de plus en plus, à l’heure du low cost, à l’heure où nous connaissons le plus de terres…. Il reste quand même des coins inexplorés, ou peu fréquentés. Il est bon de se dire qu’il reste toujours des havres de paix, ignorés du plus grand nombre, où la nature n’est pas dénaturée… Pas de gros parkings, pas de poubelles tous les 5 mètres, d’aires de Pique-nique, ni de barrières pour être sûrs que les gens ne risquent pas de tomber… Pas de panneaux pour nous expliquer où sont nos pieds et où est le lac… Juste nous et la nature. Peut-être pas pour toujours, peut-être plus pour longtemps, mais ce moment volé est bon à prendre… Et  nous en trouverons d’autres… Encore et encore… Parce que c’est ce que nous aimons en voyage… Les bonne surprises qui nous tombent dessus sans que nous n’ayions eu le temps de nous y préparer.

Revigorés de cette belle balade, nous trouvons un petit restaurant dans le coin. Ma Polenta aux champignons à 8 euros est excellente, et nous avons droit à des festivités locales ! Les jeunes Slovènes, après avoir beaucoup bu, rentrent dans chaque boutique, maison et restaurant déguisés avec des peaux de bêtes, des masques d’animaux. Ils chantent, dansent, puis sortent et lancent des pétards. Ils font le tour de la ville comme ça, une façon de bénir chaque endroit et de présenter leurs vœux je suppose…

Slovenie-hiver

Où manger au lac Bohinj

Gostilna pri Hrvatu
4267 Srednja vas v Bohinju, Slovénie

I A 5 minutes du lac en voiture, une adresse locale typique pour un prix peu élevé. Plats entre 8 et 12 euros.

 

Fêter le nouvel an en Slovénie en hiver


Nous avons donc fêté la nouvelle année à Radovljica, dans le petit restaurant qui avait encore miraculeusement quelques places pour nous. Le bal des papilles (et des mamilles) commence ; fromage aux poivrons et au pesto, chèvre, soupe de céleri et potimarrons, poisson avec sa farandole de petits légumes, de la viande dans une excellente sauce aux champignons (c’est là que j’ai déclaré forfait… J’ai juste pris une bouchée d’un sublime dessert avec plusieurs couches de saveurs, avec le portrait d’un écrivain Slovène (Anton Tomaž Linhart) et son portrait dessiné en chocolat….

Slovenie-hiver

Repus, nous sortons palper l’ambiance à l’extérieur. Une scène a été montée pour l’occasion, un groupe s’égosille avec des chants traditionnels pendant que des couples et quelques jeunes dansent autour ; des brasiers ont été disposés dans des barils pour nous réchauffer, alors que l’atmosphère est pourtant déjà très chaleureuse, certains boivent du vin chaud : c’est mon premier nouvel an à l’étranger, ce changement de cadre me plaît décidément beaucoup. Je ne connais pas les gens, mais je me sens touchée par leur gentillesse, leur façon de faire la fête en toute simplicité.

Le décompte commence, les chanteurs commencent à égrainer les secondes qui nous séparent de 2018 : 5, 4, 3, 2, 1, zérooooooo (pet štiri tri tri ene nič)…. Bonne année ! Les bouchons des bouteilles de champagne pètent ensemble (oui dans chaque groupe, quelqu’un tenait tenait une bouteille à la main), les bisous et accolades pleuvent, les cœurs s’embrasent, les rires fusent, les feux d’artifice retentissent… Srečno novo leto (bonne année !!!!!). 

Les cœurs légers, nous partons nous coucher….

 

Ljubljana, ou la ville aux dragons

Slovenie-hiver

Slovenie-hiver

C’est déjà notre dernière journée avant le départ… Nous avons donc décidé de partir à la découverte de la capitale verte Ljubljana ! Le centre ville est piéton ce qui est vraiment sympa pour la balade ! Nous commençons par la belle église rose des Franciscains sur une grande place avec des stands pour manger, boire un café, se réchauffer (je ne bois pas de café mais apparemment, ils ont un goût bizarre en Slovénie… Tout est joli, le château de Ljubljana domine la ville, il y a des canaux et des ponts partout, les ruelles sont mignonnes, remplies de restaurants, de cafés, de boutiques design (les Lykornes sont d’ailleurs à l’honneur sous toutes les formes, en broches, en boucles d’oreille, en peluches) ! Ensuite, nous allons nous promener jusqu’au marché couvert (si vous regardez les photos, vous comprendrez qu’il ne fait pas beau beau…). Nous finissons sur le fameux pont des dragons, animaux légendaires symboliques de Ljubljana : selon la légende, les dragons remuent la queue lorsqu’une vierge passe dessus : mais bon, comme je suis capricorne, je n’ai pas pu vérifier #naïve 🙂 !

Il fait froid, nous n’avons pas le courage de pousser plus loin la balade et nous réfugions dans un ultime restaurant : ce sera notre seul faux pas du séjour… Adresse à touristes nourriture chère pour ce que c’est, serveurs mal aimables, je préfère tout de même ne pas donner l’adresse au cas où nous serions mal tombés !

Slovenie-hiver

Voilà pour notre séjour en Slovénie en hiver(ou en Slov’énie) ; nous avons eu un gros coup de cœur pour ce pays, alors nous y retournerons pour y rester un peu plus longuement !

Pour aller plus loin :


Si jamais vous souhaitez d’autres articles sur cette destination, voici le site incontournable, Slovénie secrète, c’est une mine d’or et c’est par ici

Et si vous voulez toujours plus de destinations en hiver, vous trouverez mes aventures au Groenland en hiver ici et en Sibérie sur le lac Baïkal gelé par !!

 

Gardez cet article à portée de main, épinglez-moi !

Slovenie-hiver
Slovenie-hiver